VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Le site d’essai bordelais

Une volonté de maîtriser l'entièreté de la chaîne de valeur.

La mise en place du « village démonstratif Bordelais », correspond à une volonté de recréer en local les conditions de fonctionnement Off-Grid des marchés ciblés. Maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur, de la production à la consommation, en passant par la conversion et le stockage de l’électricité inutilisable en sortie d’hydrolienne, tel était le défi, brillamment relevé par l’équipe d’Hydrotube Energie !
Produire une électricité propre, 100% renouvelable et à moindre coût c’est très bien, mais si elle n’est pas exploitable cela ne sert à rien !
C’est toute la logique du site d’essais Bordelais, démontrer par les faits que nous produisons sur l’eau une électricité que nous consommons dans nos locaux :

  • Eclairer nos bureaux;
  • Charger nos téléphones portables;
  • Faire fonctionner nos ordinateurs;
  • Chauffer nos locaux;
  • Utiliser nos machines outils…
ou comment rendre immédiatement dupliquable un concept éprouvé désormais maîtrisé.
Industriels, institutions, communes et ONG, venez visiter et montons ensemble vos projets dont nous garantirons le succès !

Etude de la ressource

La bathymétrie

En amont du dimensionnement d'une hydrolienne, une bathymétrie de la zone prospectée pour la production doit être réalisée. Elle nous renseigne sur la profondeur du cours d'eau mais également sur la nature des fonds. Sur le site de Bordeaux, elle a été faite par l'équipe d'Hydrotube Energie. Elle a permis de choisir le diamètre de l'hélice ainsi que le type d’amarrage.

Bathymétrie de la future zone d'implantation entre le pont Chaban Delmas et le pont d'Aquitaine.

La courantométrie

La vitesse d'écoulement du cours d'eau ciblé est une donnée cruciale pour le dimensionnement de notre hydrolienne. Cette courantométrie doit être effectuée sur une période suffisamment importante pour estimer la variation de la ressource. Les données ci dessous représentent les vitesses lors d'une marrée descendante sur la zone d'implantation d'H3.V2. Suite à son obtention, les calculs d'architecture d'hélice ont été initiés.

Représentation de la vitesse du courant au cours d'une marée sur la future zone d'implantation.

+

Chaîne de conversion énergétique

La conception d'hélice est entièrement réalisée par Hydrotube Energie. L'appel à projet HyfloEflu remporté au prés de l'A.N.R. a amélioré l'expertise de l'entreprise dans ce domaine. Seule la fabrication est aujourd'hui sous-traitée par un prestataire. Les caractéristiques dimensionnelles ainsi que le potentiel énergétique de l'hélice sont calculés notamment grâce aux grandeurs précitées. Sur le site de Bordeaux, l'hélice a été dimensionnée pour des profondeurs minimales de 5 m et optimisée pour un courant max de 2 m/s. Sa puissance nominale est alors de 20 kW.

Dimensionnement de la pale optimisée pour la ressource caractérisée.

Chaîne de conversion énergétique complète de l'hydrolienne.

+

Dimensionnement machine

Une fois l'architecture de l'hélice ainsi que ses performances générées, nous connaissons les forces qu'elle induit sur la structure. L'étude des contraintes et des matériaux permet la conception de l'hydrolienne aux dimensions réelles (épaisseur, longueur, poids, flottaison, etc.). Lors de la fabrication l'ensemble des étapes est supervisé par l'équipe d'Hydrotube Energie pour s'assurer de la conformité des travaux. Sur le site de Bordeaux, l'hydrolienne mesure 10 m de long pour 5 m de large et pèse environ 6 tonnes.

Conception de la tourelle bi-directionnelle.

Design de l'hydrolienne pour un site bi-directionnel.

+

Raccordement électrique

Dans le cadre d'un projet d'implantation d'hydrolienne l'installation d'un câble subaquatique est un verrou technique important. Il est le garant du transport de l'électricité depuis la machine sur l'eau jusqu'au poste de conversion à terre. Son intégrité doit être conservée tout au long de la vie de la machine. Les complexités associées font référence à sa protection, son maintien dans le cours d'eau, son efficacité (chutes de tension) et à son coût. Le chemin que parcours le câble peut être divisé en 4 zones:

  • la zone "d'arrivée" sur machine, endroit où l'étanchéité doit être garantie.
  • la zone entre la machine et le fond du cours d'eau. Sur cette portion le câble est en perpétuel mouvement.
  • la zone sur le lit du cours d'eau. Le câble y est lesté par des coquilles afin de le sécuriser et l'immobiliser.
  • La zone à terre. Il est enterré à une profondeur réglementaire de 60 cm et recouvert d'un filet avertisseur.
Sur le site de Bordeaux, le câble armé a été positionné lors de la remise à l'eau de l'hydrolienne sur son nouveau site d'implantation et raccorde électriquement l'hydrolienne à la terre.

+

Réseau Off Grid

Pour répondre aux problématiques d'électrifications des zones reculées, Hydrotube Energie développe son propre réseau autonome. Ce réseau Off Grid se compose d'un poste de conversion, de consommateurs et de capteurs. L’électronique de puissance installée doit être en mesure : de réguler l'hydrolienne et extraire le maximum de puissance, rendre consommable l’électricité et stocker l'énergie. Les capteurs nous renseignent sur l'état du réseau et la consommation/production de chacun. Sa mise en place sur le site d'essai Bordelais, prouve son fonctionnement et finalise l'offre clé en main.

Le réseau Off-Grid vue du ciel.

Architecture du poste de conversion.

=

La solution clé en main d'Hydrotube Energie.

La démonstration par les faits qu'une électricité 100% renouvelable produite sur l'eau, peut être consommée dans nos locaux !

Représentation générale du site d'essai bordelais.

A très bientôt pour dimensionner vos projets !

HAUT